Home / France / Un couteau de la paix tue un passant et en blesse 8 autres dans la ville islamique de Villeurbanne car « ils ne lisent pas assez le Coran »

Un couteau de la paix tue un passant et en blesse 8 autres dans la ville islamique de Villeurbanne car « ils ne lisent pas assez le Coran »

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 septembre 2019

 

Un couteau de la paix a apporté sa contribution au vivre ensemble dans la charmante ville de Villeurbanne, composée à 95% de disciples du Bédouin.

Un passant a eu l’opportunité de répandre ses tripes sur la chaussée sous les yeux émerveillés du public.

C’est un afghan qui a rendu cet échange aussi vivifiant.

BFMTV :

Une attaque au couteau a eu lieu ce samedi après-midi à 16H30 au niveau du métro Laurent Bonnevay de Villeurbanne, près de Lyon. Un homme s’en est pris aux passants, tuant un jeune de 19 ans et blessant huit personnes, dont trois se trouvent entre la vie et la mort ce samedi soir, selon une source policière à BFMTV.

L’auteur des faits a été interpellé par les forces de l’ordre. Selon nos informations cet homme de 33 ans est un Afghan demandeur d’asile, inconnu des services de police et de renseignement. Les motifs de l’agression ne sont pas encore déterminés.

Le parquet de Lyon a saisi la Police judiciaire pour « assassinat et tentative d’assassinat », le caractère terroriste de l’attaque n’a pas été retenu à ce stade. Un temps évoqué sur les réseaux sociaux et selon plusieurs sources, la piste de la présence d’un deuxième agresseur a été quant à elle démentie par le parquet.

« Il y avait un monsieur à l’arrêt du 57 (un bus, ndlr) et qui s’est mis à mettre des coups de couteau dans tous les sens », a témoigné une jeune fille au débardeur taché de sang. « Il a réussi à toucher, à ouvrir le ventre d’une personne. Il a mis un coup de couteau dans la tête à un mec, il a ouvert l’oreille à une dame sur l’arrêt du bus », a-t-elle rapporté des sanglots dans la voix.

Les personnes présentes sur place ont fui et se sont réfugiées où elles ont pu, dans des bus notamment, rendant difficile le travail des secours, ont rapporté les pompiers. En plus de la victime et des blessés, vingt autres personnes choquées ont été prises en charge par les pompiers.

Selon nos informations l’auteur qui tenté de fuir a d’abord été maîtrisé par des passants puis par des personnels des transports et la police est ensuite arrivée sur place. L’attaque et l’interpellation se sont déroulées en quelques minutes seulement.

Selon le journal Le Progrès, ce futur Français d’adoption était frustré de voir l’islamophobie aussi prégnante dans la ville islamique de Villeurbanne.

Le Progrès :

Selon un témoin direct de l’agression entendu par Le Progrès, le suspect aurait fait part d’une allusion religieuse au moment des faits : « Ils ne lisent pas le Coran ».

Je trouve le profil de cet ingénieur particulièrement difficile à soupçonner de mauvaises intentions.

Enfin, si mauvaises intentions il y a.

Car d’après les premiers éléments, ce militant antiraciste était inquiet de la montée de l’islamophobie. La thèse de l’action préventive me paraît la plus crédible à ce stade.

En tout cas, la tâche du Califat devient ardue. Trouver des Français en France pour les assassiner s’avère techniquement délicate.

Sauf à en élever dans des fermes spéciales avant de faire des lâchés, je ne vois pas comment l’EI va pouvoir exécuter des mécréants sur le territoire français.

Tout fout le camp.