Home / Les dernières actualités / Trump ordonne à l’armée US d’évacuer la Syrie, donne le feu vert à Erdogan pour massacrer les communistes kurdes

Trump ordonne à l’armée US d’évacuer la Syrie, donne le feu vert à Erdogan pour massacrer les communistes kurdes

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 octobre 2019

Enfin.

Trump a annoncé le retrait américain du nord de la Syrie, mettant un terme à cette guerre pour la domination juive du Moyen-Orient.

Ouest-France :

Donald Trump a justifié ce lundi la décision des États-Unis de retirer leurs soldats du nord de la Syrie en expliquant qu’il voulait laisser aux protagonistes impliqués dans ce conflit le soin de « résoudre la situation ».

Il est temps pour les États-Unis de retirer leurs troupes du nord de la Syrie et de ces « ridicules guerres interminables, souvent tribales », a écrit le président américain Donald Trump ce lundi 7 octobre sur Twitter.

« Les États-Unis étaient censés rester 30 jours en Syrie, c’était il y a quelques années déjà. Nous sommes restés et nous nous sommes impliqués de plus en plus dans la bataille sans avoir aucun objectif », a-t-il relevé.

« Quand je suis arrivé à Washington, l’EIIL (État islamique en Irak et au Levant, ancien nom du groupe État islamique, ndlr) s’étendait partout dans la zone. Nous avons rapidement vaincu 100 % du califat de l’EIIL. »

« Le moment est venu de nous retirer de ces guerres interminables, souvent tribales, et de rapatrier nos soldats. NOUS COMBATTRONS LÀ OÙ SE SITUE NOTRE INTÉRÊT. La Turquie, l’Europe, la Syrie, l’Iran, l’Irak, la Russie et les Kurdes vont devoir à présent trouver des solutions et déterminer ce qu’ils veulent faire des combattants de l’EIIL qui ont été capturés. »

Je pense parler pour tous les Européens : il faut les pendre en chapelet et les exhiber dans les rues.

A l’iranienne.

Hélas, si jamais Macron récupère ces animaux, ce sera pour les relâcher dans la nature illico presto afin de les recruter à la préfecture de police de Paris.

Le président américain s’exprimait alors que la Turquie a annoncé le lancement imminent d’une offensive dans le nord de la Syrie, à l’est de l’Euphrate, pour en chasser les rebelles kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) et y transférer à terme deux millions de réfugiés syriens.

Les États-Unis ont informé le commandement des Forces démocratiques syriennes (FDS), mouvement rebelle dominé par YPG, qu’ils ne les défendraient pas en cas d’offensive turque, a déclaré lundi un membre de l’administration américaine.

« Les Kurdes ont combattu avec nous, mais on leur a versé des sommes énormes et fourni des équipements pour le faire. Ils combattent la Turquie depuis des années », a-t-il encore écrit.

Les antifas logés chez les communistes kurdes n’auront plus l’US Air Force pour les protéger.

Je fais confiance aux troupes d’Erdogan pour transformer ces idiots utiles d’Israël en Döner Kebabs.

L’idée d’Erdogan de réinstaller ces deux millions de migrants en Syrie est la meilleure. S’il peut liquider des rouges occidentaux en plus, c’est parfait. Pour le reste, ce que les turcs comptent faire dans ce pays ou pas n’est pas notre affaire.

Les juifs en revanche tirent la langue.

L’éternelle bouche menteuse juive.

Nous n’aurions jamais eu de djihadistes en France si en premier lieu la juiverie n’avait pas planifié l’implantation de dizaines de millions de migrants musulmans en Europe.

L’État Islamique n’aurait jamais existé si ces sales juifs n’avaient pas organisé l’invasion de l’Irak en 2003.

Sans le complot juif du 11 septembre 2001 et leur guerre contre l’Irak en 2003 et contre la Syrie en 2010, il n’y aurait pas eu d’État Islamique, pas de flots de migrants ni de civils français exécutés. Ce chaos général en Orient est une création juive, de bout en bout. Si des Français sont morts, c’est à cause de ces juifs maudits.

La décision de Trump de quitter la Syrie, si elle se matérialise réellement, est la meilleure chose qui puisse arriver.

La France doit maintenant faire de même et quitter ce pays que nous avons transformé en bastion djihadiste mondial pour le compte des youtres. Occupons-nous de ce qui se passe dans notre pays où la situation empire chaque semaine un peu plus.