Home / Les dernières actualités / Rouen : un gang ivoirien découpe la tête d’Olivier

Rouen : un gang ivoirien découpe la tête d’Olivier

Leutnant
Démocratie Participative
16 septembre 2019

Le racisme antiblanc n’existe pas.

Le Parisien :

Un second mineur a été interpellé ce week-end et placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur un meurtre sordide à Rouen. Âgé de 15 ans, le jeune homme aurait participé à l’agression d’Olivier Quenault, 47 ans, retrouvé mort le 10 septembre au matin dans le parc qui jouxte l’abbatiale Saint-Ouen. Un mineur de 17 ans avait déjà été interpellé le lendemain par les policiers du SRPJ de Rouen et mis en examen vendredi pour homicide volontaire par un juge, avant d’être incarcéré le soir même.

C’est un employé municipal qui avait découvert le corps du quadragénaire entièrement nu, allongé à proximité d’un panneau de basket. La victime était atrocement mutilée, notamment au niveau du visage. L’autopsie a révélé une mort violente, « consécutive à des coups ». Les policiers avaient retrouvé ses vêtements éparpillés un peu partout dans les jardins de l’hôtel de ville. Le quadragénaire aurait essayé, agonisant, de ramper jusqu’à l’hôtel de ville.

Selon les premiers éléments de l’enquête, la victime menait une vie paisible. Célibataire, l’homme travaillait dans un restaurant de l’agglomération comme second de cuisine et vivait dans un appartement situé dans le quartier Jouvent à Rouen. Il est décrit comme quelqu’un « sans histoire ». Le mobile de ce crime sordide serait crapuleux, la victime ayant été dépossédée de son argent.

 

Quand on est pas on ne peut pas être raciste.