Home / Les dernières actualités / Pour lutter contre le réchauffement climatique, un professeur suédois veut normaliser la consommation de viande humaine

Pour lutter contre le réchauffement climatique, un professeur suédois veut normaliser la consommation de viande humaine

Captain Harlock
Démocratie Participative
07 septembre 2019

« Résident N° 34559CO, vous avez refusé de manger du foie humain ? »

Le Parti travaille nuit et jour pour édifier le paradis des travailleurs.

La Suède écolo-communiste vient d’introduire une audacieuse proposition pour le bien du prolétariat international.

Voice of Europe :

Dans une interview accordée à TV4, le professeur Magnus Söderlund a évoqué le sujet controversé d’une présentation qu’il a faite récemment au Gastrosummit à Stockholm – un événement basé sur  » l’alimentation du futur « .

Selon Söderlund, professeur de marketing et directeur du Center for Consumer Marketing de la Stockholm School of Economics, l’une des façons de limiter la production de gaz à effet de serre consiste pour nous tous à adopter une alimentation à base de chair humaine.

Au cours de l’entrevue, Söderlund dit à l’animateur que le principal obstacle à la proposition est le tabou entourant la consommation d’êtres humains morts.

Söderlund admet généreusement que la plupart des individus sont « légèrement conservateurs » lorsqu’il s’agit de consommer des aliments auxquels ils ne sont pas habitués, comme la viande humaine.

Seuls les ennemis du peuple pourraient sérieusement songer à vouloir manger autre chose que de la viande humaine.

A l’exception des insectes. Leur consommation est également prévue dans le plan quinquennal préparatoire pour la période 2025-2030.

C’est d’ailleurs un signe de grande mansuétude de la part du Parti. Normalement, manger de la viande est un acte de sabotage classé dans le champ des activités contre-révolutionnaires valant au saboteur 10 ans de camp de travail.

C’est parce que le Parti sait que les vieilles habitudes du monde ancien vont perdurer pendant quelques temps qu’il a prévu d’offrir au peuple de la viande humaine. Le Parti reste pratique.

L’avènement de la société communiste verte est scientifiquement inéluctable, aussi nous devons commencer à habituer la population à changer ses habitudes petites bourgeoises.

Grâce au repeuplement mis en place par le Commissariat à l’Immigration, le cannibalisme sera progressivement normalisé. On ne parlera pas de « cannibalisme », terme impropre, mais de « recyclage protéique socialement éco-responsable ».

Ce sera en outre un réconfort pour les travailleurs après une longue journée de labeur.

Dans la société future, l’individu aura disparu et il sera normal pour le travailleur de participer au recyclage protéique afin de répondre aux objectifs du Plan voté par le Congrès du Parti tous les 5 ans.

La Suède est riche d’esprits équilibrés qui participent à ce grand projet.