Home / Les dernières actualités / Paris : les négresses tout juste débarquées de Roissy chient en masse leur négraille sur le sol des hostos de la capitale

Paris : les négresses tout juste débarquées de Roissy chient en masse leur négraille sur le sol des hostos de la capitale

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 octobre 2019

 

Je suis enthousiasmé par la force de la démographie française qui représente un joli pied de nez aux déclinologues.

Hélas, il y a un bémol : nous manquons de moyens pour prendre en charge tous ces nouveaux petits Français.

Alors, comme vous le voyez, les négresses défèquent leurs négrillons sur le sol des hôpitaux parisiens. « Depuis un an ». Sûrement plus.

Vous avez également vu les très beaux iphones que possèdent ces Fatoumatas fraîchement débarquées de leur Afrique natale.

Il va sans dire qu’aucun des nègres qui passent leur temps à sauter ces guenons ne peut être aperçu dans le secteur. A charge donc pour l’arbre à pognon magique qu’est l’État Français de payer. Et BFMTV-Drahi de pleurer sur le fait que les contribuables racistes ne déversent toujours pas assez de pognon sur cette faune prolifique.

« Papa État pou Mama Af’ique ».

En 2019, nous n’en faisons toujours pas ASSEZ pour les nègres en France, sachez-le.

J’en profite pour rejoindre le grand argentier du gouvernement français, le chiraquien Bruno Le Maire, pour dire que si vous croyez discerner un « remplacement » quelconque, vous êtes cliniquement malades.

L’antifasciste Bruno Le Maire, né dans la ville sinistrée de Neuilly-sur-Seine et marié à « Pauline Doussau de Bazignan », sait de quoi il parle, lui.

Que les beaufs au SMIC cessent de déverser leur haine de l’autre et qu’ils paient leurs impôts en temps et en heure.