Home / Guerre raciale / Or Bleu à La Réunion : un djihadiste essaie d’égorger une fliquette au cri de « Allah Akbar »

Or Bleu à La Réunion : un djihadiste essaie d’égorger une fliquette au cri de « Allah Akbar »

Captain Harlock
Démocratie Participative
03 novembre 2019

Abdul Hakim al Mayuti, émir de Mayotte et La Réunion

La richesse extraordinaire que représentent Mayotte et La Réunion n’est plus à démontrer.

RFI :

Une enquête pour « apologie du terrorisme » a été ouverte après une agression au couteau ce samedi 2 novembre commise dans un commissariat de Saint-Denis de La Réunion.

L’incident s’est produit dans le hall d’un commissariat de Saint-Denis de La Réunion. Une femme a été agressée par un homme âgé d’une vingtaine d’années qui lui a placé un couteau sous la gorge en criant « Allah Akhbar », avant d’être désarmé.

L’incident n’a pas fait de blessé. Une enquête a été ouverte pour « violences volontaires et apologie du terrorisme », a précisé à l’Agence France-Presse le procureur de Saint-Denis Eric Tuffery.

Originaire de Mayotte, le suspect vivait à La Réunion depuis plusieurs années. Il était connu des services de police, indique une source proche du dossier, sans plus de précisions. Les motivations de l’agresseur ne sont pas encore connues à ce stade.

C’est la première fois qu’une agression de ce type se produit à l’intérieur d’un commissariat de La Réunion.

L’État Islamique a en effet ouvert un bureau dans ces deux îles très prometteuses de l’Outre-Mer français où nos compatriotes musulmans profilèrent sous les auspices de la CAF.

J’en ai souvent parlé ici.

Le climat, les aides sociales et l’accueil des populations locales en font un terreau idéal pour incuber des pépites du Califat.

Nos administrations se chevauchent.

Ils n’appellent pas ça les « DOM-TOM » mais, pour Mayotte et La Réunion, un territoire de la province du Pays Habesha. Une province sous la tutelle des peuplades de la Corne d’Afrique.

Font partie de ces peuplades les somaliens que vous avez appris à connaître à mesure qu’ils viennent en France prendre possession de nos femmes avec l’aide de l’État Français.

D’ailleurs, les somaliens prennent également possession de l’Islande.

Du coup, ils tombent sous l’autorité d’une autre province du Califat. Mais je n’en connais pas le nom.

Bougnoulistan du Nord, quelque chose comme ça.

Et puis l’Australie aussi.

Je suis un peu vicieux, j’aimerais bien voir ce que donneraient des aborigènes convertis à l’islam.

Très gros potentiel selon moi.

Du coup, la République Française est un peu en compétition avec le Califat pour garder les faveurs de ces populations extraordinairement chaleureuses.

Vous savez aussi que Marine Le Pen est prête à investir massivement pour s’assurer de l’amour de nos compatriotes musulmans de l’Océan Indien.

L’Or Bleu.

Avec « une agence de la Mer » remplie de plein de fonctionnaires réunionnais chargés de trouver du pétrole miraculeux dans trois siècles.

Le Califat a intérêt à mobiliser ses ressources humaines pour tenir le rythme.

En 2017, à Saint-Benoît, dans l’est du département, un homme soupçonné de radicalisation islamiste avait tiré au fusil sur les policiers venus l’interpeller à son domicile. Deux fonctionnaires de police avaient été blessés.

Deux ans plus tôt, une filière jihadiste avait été démantelée dans cette île de l’océan Indien. Elle était dirigée un prédicateur salafiste alors âgé de 21 ans, qui avait incité plusieurs jeunes de La Réunion à partir faire le jihad en Syrie.

Cette agression intervient quelques jours après la visite du président Emmanuel Macron à La Réunion et à Mayotte.

Oui.

Le président français a récemment annoncé que des milliards d’euros supplémentaires allaient être déversés sur les milliards d’euros qui sont déjà déversés, à vos frais, sur ces îles qui font notre richesse.

Plus elles font notre richesse, plus elles nous coûtent cher.

C’est le mystère de ces îles lointaines.

Elles épongent l’argent des contribuables blancs sans qu’il n’en ressorte rien d’autre que davantage de nègres musulmans qui réclament ensuite plus d’argent blanc, etc..

C’est un peu l’histoire de la France en modèle réduit.

Mais quand on aime, on ne compte pas et ces « petits bouts de Fronce » le méritent bien.