Home / Les dernières actualités / Marouane Benalla prend possession de Saint-Denis, nécropole des Rois de France

Marouane Benalla prend possession de Saint-Denis, nécropole des Rois de France

Captain Harlock
Démocratie Participative
02 octobre 2019

Marouane Benalla prend possession du futur émirat de la Seine-Saint-Denis. Plus particulièrement de Saint-Denis même, nécropole des rois infidèles qui défièrent trop souvent Allah et sa communauté.

Le Journal de Saint-Denis :

« Je fais des courses avec ma femme, je vous rappelle… » C’est le dernier échange que nous avons eu avec Alexandre Benalla mardi 24 septembre. Décidément, l’ancien chargé de mission sécurité auprès du chef de cabinet d’Emmanuel Macron est prompt à citer sa femme quand on le tient au bout du fil. Le 18 septembre, alors qu’il recontactait la rédaction suite à la parution d’une brève dans les pages du JSD autour du mystère entourant sa présence répétée à Saint-Denis, Alexandre Benalla nous avait assuré que la mère de sa femme était originaire de Franc-Moisin et qu’il avait des amis à Saint-Denis. Nous promettant de nous en dire davantage à l’occasion d’un rendez-vous qui depuis ne s’est jamais tenu…Dommage car nous aurions aimé en savoir plus notamment au sujet de sa matinée du 10 septembre.

Ce jour, à 8h30, l’ex-monsieur sécurité du président de la République déambule dans le centre-ville de Saint-Denis. Costume bleu, bien rasé, accompagné d’un photographe et d’un autre homme qu’il a présenté comme son conseiller à un commerçant, Alexandre Benalla se rend d’abord à la basilique, place Victor-Hugo. Il y reste quelques minutes le temps de faire un tour rapide de l’enceinte. Des passants reconnaissent l’homme âgé de 28 ans. Ils n’en croient pas leurs yeux, l’ex-homme de confiance de Macron, dont le visage a fait le tour des chaînes de télévision, se balade à Saint-Denis.

Parfait.

Visiter la basilique est une bonne initiative en vue de la transformer en mosquée.

La monde musulman apprendra avec joie la chute de ce bastion des ennemis de l’islam.

Hélas, les révolutionnaires ont déjà profané les tombes des rois de France, ce qui constitue un petit regret.

C’est la conclusion logique du règne de l’islam rouge qu’est le communisme dans cette ville.

« Mais que vient-il faire ici ? Cela m’a choqué qu’il se montre à Saint-Denis, raconte un agent municipal, alerté de la présence de Benalla par un cafetier. « Après Jawad Bendaoud, Tariq Ramadan, voilà Alexandre Benalla. On a la dream team à Saint-Denis », se moque-t-il. Le fonctionnaire est allé à sa rencontre, l’a pris en photo et lui a demandé ce qu’il venait faire dans la ville des Rois de France. Ils ont parlé de l’architecture de l’hôtel de ville. « Elle est pas mal », lui répond Benalla, sur le ton de la boutade. « Il a été pris en photo par son photographe avec la mairie en arrière-plan », rajoute un autre témoin direct de la scène. Benalla était « ébloui » par le cadre de la place, poursuit-il.

Benalla, lui, serre des mains. Il continue sa route vers le marché. Il est pris en photo par des passants et des commerçants. Selon plusieurs marchands, il a abordé la question des élections municipales de mars 2020. Évoquant l’hypothèse d’une « liste citoyenne », d’après un cafetier. « Il m’a dit que Saint-Denis avait une mauvaise réputation et qu’il voulait redorer l’image de la ville grâce aux habitants des quartiers », continue cet homme. Selon un autre commerçant, il s’était déjà précédemment montré à plusieurs reprises sur le marché. Il y a plus d’un mois, en août, il s’est même rendu dans un bar chicha du centre-ville. « Il est resté une bonne heure. Il a fumé sa chicha. Il a parlé avec les jeunes », retrace un habitué des lieux. Selon lui, Alexandre Benalla avait l’air de connaître Saint-Denis.

Je crois également que les habitants des quartchiés vont redorer l’image de la ville.

Ce mardi 10 septembre, après avoir fait un tour du marché, celui qui est mis en examen pour violence volontaire en réunion et port et détention non autorisé d’armes, s’est rendu vers 10h30, en voiture, à Franc-Moisin. « Tout le monde était choqué d’entendre qu’il était venu au quartier ! », n’en revient pas une locataire, qui souhaite garder l’anonymat. Selon des témoignages, il semblait découvrir le quartier HLM. À proximité de la pharmacie de la cité, l’ex chargé de mission de l’Élysée a longuement parlé avec une grand-mère qui a reconnu un visage qu’elle avait déjà aperçu à la télé. L’homme a décliné son identité, lui a dit que la cité ne méritait pas sa mauvaise réputation, qu’il fallait changer les choses pour améliorer sa situation. Avant de partir, un des compagnons de Benalla le prend en photo avec la dame.

Contrairement à ce qu’il a affirmé au JSD, sa compagne, Myriam B., âgée de 34 ans, serait inconnue dans le quartier et aucun membre de sa belle-famille n’y habiterait aujourd’hui. A-t-elle un jour vécu à Franc-Moisin ? Selon plusieurs habitants, jusqu’à ce 10 septembre, ni Alexandre Benalla, ni sa compagne, qui sont installés à Paris, n’ont été vus dans ce quartier populaire.

Bientôt la Seine-Saint-Denis sera officiellement terre d’islam, reconnue comme telle par Emmanuel Macron qui est à l’écoute des doléances des conquérants.

Je vous invite à découvrir ou redécouvrir cette ville :

Ensuite viendra la Seine-Saint-Denis en son entier dont l’émir, d’un claquement de doigt, pourra menacer Paris.