Home / Dégénérescence / Lille : le front de libération bouddhiste tague une non-œuvre d’art dégénéré

Lille : le front de libération bouddhiste tague une non-œuvre d’art dégénéré

Captain Harlock
Démocratie Participative
04 novembre 2019

Les militants bouddhistes ont protesté symboliquement à Lille contre la politique anticulturelle menée par la municipalité socialiste tenue d’une main de fer par l’ivrogne Martine Aubry.

Huffington Post :

“Affligeant, écœurant”. La ville de Lille va porter plainte après la découverte de tags nazis, dont des croix gammées, deux nuits d’affilée dans le quartier de Fives, a annoncé ce samedi 2 novembre la maire PS, Martine Aubry.

“Des inscriptions de croix gammées et de sigles SS ont été réalisées sur la statue de la Demoiselle de Fives. Cet acte est profondément honteux et infâme. La Ville de Lille porte plainte”, a tweeté en début de soirée Martine Aubry.

“Dès vendredi matin, nous avons constaté deux premiers tags sur cette statue”, représentant une femme tournée vers l’avenir, a déclaré à l’AFP Sébastien Duhem, adjoint au maire en charge de Fives et de la propreté à Lille.

Les inscriptions ont immédiatement été nettoyées mais elles ont été renouvelées dans la nuit de vendredi à samedi, sur la statue ainsi que sur des murs d’une rue commerçante à proximité, a-t-il ajouté.

La criminalisation de la croix aryenne est profondément honteuse. De la même façon que l’est celle de la rune solaire Sōwilō.

C’est d’autant plus honteux quand on sait avec quel fanatisme et quelle haine la poivrotte Aubry entend effacer toute trace de culture européenne à Lille au profit de l’envahisseur musulman.

Cette action symbolique marque un refus catégorique du terrorisme monothéiste dans la région.