Home / Dégénérescence / Le gouvernement juif impuissant face à la révolte des supporters contre le terrorisme pédo-LGBT dans les stades

Le gouvernement juif impuissant face à la révolte des supporters contre le terrorisme pédo-LGBT dans les stades

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 août 2019

 

A force de gaver la populace comme une oie avec sa propagande sidaïque, la clique juive et sodomite au pouvoir commence à rencontrer une forte résistance.

BFMTV :

Des rencontres ont de nouveaux été stoppées ce week-end en Ligue 1 et Ligue 2. Mais le gouvernement semble sans réelle solution pour empêcher et punir ces comportements dans les stades.

Que faire pour éviter les insultes ou banderoles homophobes dans les tribunes de foot ? C’est la question que se pose le gouvernement. Après plusieurs incidents et arrêts de matchs ces deux derniers week-ends sur les pelouses de Ligue 1 et de Ligue 2. L’entraîneur de Lille, Christophe Galtier s’est dit hier opposé au retrait de points pour les clubs en raison de chants homophobes dans les tribunes.

Dans le même temps, au micro d’RMC Sport, la ministre des Sports Roxana Maracineanu se dit favorable aux interruptions de matchs en cas de comportements homophobes dans les tribunes.

C’est le cas typique de la fin d’un système.

D’un côté, vous avez les apparatchiks du Parti qui édictent leurs théories révolutionnaires, censées changer la face du monde, que tout le monde doit appliquer parce qu’ils les ont inscrites dans la loi.

De l’autre côté, vous avez les gens normaux au contact des réalités.

Tout le monde veut bien qu’on fasse des dépliants pour dire à quel point les fiottes et les travelos sont des gens extraordinaires parce qu’ils s’éjaculent mutuellement du sperme dans le fondement.

Après tout, tout le monde a rigolé en regardant la cage aux folles.

La plupart des gens sont prêts à faire semblant tant que ces conneries restent de l’ordre du folklore.

Mais s’il s’agit de leur faire perdre de l’argent ou de ruiner leur moment de détente, les problèmes commencent.

Ce gouvernement de juifs et de sodomites se plante s’il croit qu’il va faire plier des millions de fans, des dizaines de clubs et leurs investisseurs en leur faisant arrêter match après match jusqu’à ce que le dernier supporter marseillais arrête de dire « pédé ».

Si on commence à harceler les prolos jusque dans les stades pour leur donner des cours de maintien pro-LGBT, le truc va vite tourner au vinaigre pour les pédales. Dans et en dehors des stades.

La commission de discipline de la LFP se réunit demain pour statuer sur une quinzaine de rapports d’incidents à caractère homophobe de matchs de L1, L2 et Coupe de la Ligue alors qu’une réunion interministérielle aura lieu dans les prochains jours pour évoquer les éventuelles mesures à prendre. Mais, le ministère des Sports précise que cette réunion de travail était prévue de longue date. Le gouvernement semble surtout impuissant face à ces comportements.

De l’aveu-même d’un proche de Marlène Schiappa, « ça va être de pire en pire dans les stades. Mais que faire? » La secrétaire d’Etat chargé de la lutte contre les discriminations travaillerait sur une série de mesures avec sa collègue des Sports et le ministre de l’Intérieur. Sauf que le gouvernement est complètement dépassé, se désole le représentant d’une association de lutte contre l’homophobie.

Des kits pédagogiques ont été envoyés aux clubs ces derniers mois, une troupe de théâtre fait le tour des lycéens pour sensibiliser à l’homophobie dans le Sport. Mais rien de concret en direction des supporters. Au-delà de l’interruption des matchs en cas de comportements homophobe en tribune, l’entourage de la ministre des Sports laisse entendre que le mot « homophobie » pourrait bientôt entrer dans les règlements de la Fédération pour mieux sanctionner les supporters.

Ha !

Ces empoisonneurs pensent qu’on peut se faire aimer par des menaces. Les menaces servent à se faire craindre, pas à se faire aimer.

Qui peut ne pas aimer des gens déguisés en chiens qui se sodomisent ?

C’est bien pour ça que la censure finit toujours, partout et à toutes les époques, par avoir l’effet exactement inverse de celui recherché.

La censure suppose l’escalade. Donc, à terme, de flinguer ceux qui disent ce que vous ne voulez pas qu’ils disent. Si vous ne les flinguez pas ou ne les enfermez pas, tout le monde comprend que vos menaces sont du bluff et alors tout le monde se met à répéter les idées interdites uniquement pour humilier le pouvoir en place.

La censure ne fonctionne que tant que la répression réelle est effective.

C’est comme dans une classe.

Si le bluff est apparent, c’est fini.

Comme toujours avec ces politiciens démocrates, quand une de leurs singeries tourne mal, ils optent pour la confrontation contre la plèbe récalcitrante pour ne pas perdre la face.

Et c’est exactement l’erreur à ne pas commettre.

Oui, STP, Marlène, quitte le stade devant des supporters en délire hurlant, « Macron, Macron, on t’encule ! »

Ce serait un des moments les plus glorieux de la Ligue 1.

Juste avant que certains supporters ne commencent les travaux pratiques.