Home / Dégénérescence / Le concours Miss France donne le feu vert à la participation des hommes déguisés en femmes

Le concours Miss France donne le feu vert à la participation des hommes déguisés en femmes

Captain Harlock
Démocratie Participative
28 octobre 2019

Il est temps de dire au revoir aux miss café-au-lait de France et de Navarre et de saluer l’arrivée des nègres à barbe avec des nichons en plastique.

Sputnik News :

La directrice générale de la société Miss France, Sylvie Tellier, affirme qu’elle ne «s’opposerait pas» à la candidature d’une personne «transsexuelle» au prochain concours en décembre, cela n’étant «pas interdit» par le règlement. Cependant, elle estime que le public n’est pas prêt.

Si «un garçon ayant changé de sexe, et ayant donc un état civil féminin, se présente au concours Miss France, nous ne sommes pas la police, je ne vais pas lui faire passer de visite médicale», a dit la directrice générale de la société Miss France Sylvie Tellier dans une interview au Parisien.

Une candidature transsexuelle, «ce n’est pas interdit dans le règlement, même si c’est compliqué dans les faits», selon Sylvie Tellier, qui rappelle que le règlement actuel de l’émission est d’«être de sexe féminin», et non «né de sexe féminin», comme l’était «le vieux règlement de Geneviève de Fontenay», l’ancienne présidente du comité Miss France.

«Si une jeune femme transsexuelle se présente à Miss France et que le public l’élit, on ne s’y opposera pas, parce que nous suivons le choix du public», poursuit-elle.

Mais «de toute façon, je ne pense pas que les Français soient prêts à élire une Miss transsexuelle. Et s’ils ne sont pas prêts, il n’y aura pas de Miss transsexuelle».

Oui, »Si ».

Et comme les votes de Miss France sont lourdement truqués, ce ne sera pas trop dur de commencer à dispatcher des fiottes dans le concours.

Mais en fait, il n’y aura pas besoin de tricher. Ce sera très populaire, la viande est prête.

Sylvie Tellier dit avoir participé au film «Miss», qui sortira en salles en mars, dans lequel un jeune homme doit se faire passer pour une fille pour infiltrer le concours. «En tant que maman, je suis intéressée par ce que ce film soulève comme questions», confie-t-elle.

«Le nombre de sujets que j’ai vu passer sur les transsexuels et la grossophobie chez les Miss, qu’on en parle! Il faut arrêter de dire que l’on fait de la discrimination chez les Miss France, on ne fait pas monter les filles sur des balances et on fait les costumes sur mesure, pour toutes les tailles», dit-elle encore, citée par l’AFP.

Vous avez compris que le lobby pédo-LGBT a donné les consignes. Donc ce sera concours des travelos.

Pas de quoi pleurer.

Si ça peut faire office de bac de glace dans le slip de tous les bouseux des fermes du Maine-et-Loire et de la Corrèze qui trouvaient les créoles de Normandie tout à fait françaises, ce sera déjà ça de gagné.

Qu’on y mette des eunuques du Maghreb, ça sera divertissant.

Vous verrez comme la ménagère de plus de 50 ans sera furibarde, sur Facebook, à défendre Ahmed dit « Stella », Miss Champagne-Ardennes, contre les mâles refroidis qui critiquent. En fusion, Jacqueline, à la moindre contrariété.

Plus déconnant qu’une gonzesse qui parle de pédé, ça n’existe pas. Elles en perdent la tête, des pédés. Ce sujet donne la pleine mesure de la connerie abyssale des femmes.

Vous n’aurez pas intérêt de tirer la gueule, le nez dans votre assiette, avec ces travelos laotiens surenculés à l’écran. Vous vous mettrez des gens à dos le dimanche midi, j’aime tout de suite vous le dire.