Home / Guerre raciale / «Je suis venu aux Pays-Bas pour défendre mon prophète» justifie le clandestin afghan après avoir grièvement saigné deux Américains à Amsterdam

«Je suis venu aux Pays-Bas pour défendre mon prophète» justifie le clandestin afghan après avoir grièvement saigné deux Américains à Amsterdam

Leutnant
Démocratie Participative
03 septembre 2019

Quelle idée de visiter les Pays-Bas quand on est pas musulman.

L’Essentiel :

Un Afghan qui avait poignardé deux touristes à Amsterdam, l’année dernière, a justifié son acte par le fait qu’il défendait l’islam. Le jeune homme de vingt ans a déclaré lundi, au tribunal, avoir voulu tuer «des gens malhonnêtes et cruels». Ce dernier avait volontairement infligé des coups de poignards à deux citoyens américains à la gare centrale d’Amsterdam, mettant leur vie en danger et laissant l’une des victimes paraplégique à la suite de l’agression.

Le jeune homme de vingt ans, dont la demande d’asile avait été rejetée en Allemagne, vivait à Ingelheim, en Hesse rhénane. D’après ses déclarations, il s’était rendu aux Pays-Bas par colère, à la suite d’un concours de caricatures du prophète Mahomet organisé, puis annulé par l’homme politique d’extrême droite, Geert Wilders. «Je suis venu aux Pays-Bas pour défendre mon prophète», a-t-il déclaré au tribunal. Il dit cependant avoir eu l’intention de blesser des Hollandais et non des touristes.

Après son arrivée d’Allemagne par le train, il avait pourtant poignardé deux touristes américains dans le hall de la gare, avant d’être blessé par balle, peu de temps après, par la police. L’agresseur est accusé de tentative de meurtre, respectivement de meurtre avec mobile terroriste. On ignore, pour l’instant, quand sera prononcé le verdict.

L’infidèle américain sera cloué dans un fauteuil roulant pour le reste de sa vie.

Les louanges sont à Allah !