Home / Les dernières actualités / Israël supervise l’installation de djihadistes au cœur de l’Allemagne en finançant les navires important des mahométans depuis la Méditerranée

Israël supervise l’installation de djihadistes au cœur de l’Allemagne en finançant les navires important des mahométans depuis la Méditerranée

Captain Harlock
Démocratie Participative
22 septembre 2019

Quand les juifs commencent à faire de l’humanitaire, faites attention à l’eau que vous buvez : elle est truffée d’arsenic.

The Times of Israël :

Un seul navire de sauvetage opère actuellement en Méditerranée centrale pour aider les milliers de réfugiés et de migrants qui tentent de traverser seuls de l’Afrique du Nord vers l’Europe, d’après ses opérateurs.

Le navire de sauvetage, surnommé Ocean Viking, a quitté Marseille au début du mois dernier. Il est géré par l’organisation humanitaire à but non lucratif SOS Méditerranée, et le Conseil Central des juifs d’Allemagne pour l’Aide Sociale s’est joint à un certain nombre d’autres groupes humanitaires pour soutenir ses efforts.

L’Ocean Viking a fait la une des journaux européens le mois dernier lorsque, moins de deux semaines après son lancement, il avait déjà recueilli 356 migrants, pour la plupart originaires du Soudan, sur des bateaux en détresse au large des côtes libyennes. Surcapacité, le navire a ensuite été contraint de tourner au ralenti dans les eaux internationales pendant près de deux semaines, les pays européens ayant, à contrecœur, conclu un accord pour absorber les demandeurs d’asile.

« C’était le mois d’août et le bateau était extrêmement bondé, assis au milieu de l’eau avec le soleil qui s’abattait – il faisait une chaleur insupportable « , a déclaré David Starke, directeur général de SOS Méditerranée en Allemagne, au Times of Israel.

« Les conditions étaient très difficiles à bord, mais pendant plus de 10 jours, le navire est resté coincé dans une impasse entre l’Italie et Malte en attendant que quelqu’un lui accorde un port de sécurité « , a déclaré Starke.

« Le navire n’était pas équipé pour contenir autant de personnes, mais nous continuions à répondre aux appels de détresse parce que nous ne pouvions pas refuser d’aider les personnes en danger, a-t-il dit.

Finalement, six pays européens – la France, l’Allemagne, l’Irlande, le Luxembourg, le Portugal et la Roumanie – ont accepté de les prendre à bord, et la marine maltaise les a ramenés à terre.

L’anarchie actuelle rend ces dizaines de milliers de réfugiés très vulnérables à la traite des êtres humains, au travail forcé et à d’autres formes d’exploitation. Outre les migrants à la recherche de meilleures perspectives économiques, de nombreux réfugiés utilisent également les bateaux fragiles pour tenter le dangereux voyage vers l’Europe.

« En tant qu’organisation juive, nous nous sentons obligés de ne pas rester les bras croisés dans une situation où une crise humanitaire se déroule sous nos yeux, surtout lorsqu’elle est si proche de l’Europe « , a déclaré Aron Schuster, directeur exécutif du Conseil Central au Times of Israel.

« Tout ce que nous faisons en tant qu’organisation sociale et d’aide sociale est d’une part fondé sur les droits humanitaires, bien sûr, mais aussi sur les valeurs juives « , a-t-il dit. « Et comme le dit le Talmud, quand on sauve une seule vie, c’est comme sauver toute l’humanité. »

On sauve l’humanité, goy !

C’est écrit dans le talmud !

C’est pour le bien de ton pays.

Starke a énuméré d’autres bateaux de sauvetage d’ONG comme Sea Watch et Sea Eye. Il a dit qu’il y a aussi un bateau appelé Alan Kurdi, qui porte le nom du garçon syrien de trois ans qui s’est noyé en septembre 2015 et dont la photo est devenue l’affiche du sort des migrants. « Ils ont 13 migrants à bord maintenant, mais ils sont dans une situation d’impasse entre la Sicile et Malte en attente d’un port sûr. Il n’y a donc que nous qui sommes actuellement dans cette zone de recherche et de sauvetage en particulier « , a déclaré Starke.

« Hier, nous avons sauvé 50 personnes », a-t-il déclaré au Times of Israel lors d’une récente conversation. « Nous continuerons à faire d’autres sauvetages dans les jours à venir. Je pense que d’ici la fin de la semaine, nous aurons des survivants à bord et nous espérons ensuite entrer à Malte ou en Sicile, puis dans quelques pays comme l’Allemagne, la France, le Portugal, le Luxembourg, qui diront : « Nous allons accueillir ces gens ».

Au total, l’ADH a donné cette année 150 000 euros (167 000 dollars) à SOS Méditerranée, a déclaré Starke. Il a déclaré que la mission de l’Ocean Viking coûte 14 000 dollars par jour, et que la plupart des 1,3 million d’euros (1,45 million de dollars) que son organisation a récoltés l’année dernière provenaient de dons privés de particuliers, allant de 10 à 100 euros.

Il est important dans une mission comme celle-ci de s’adresser à un public aussi large que possible, a déclaré Starke, soulignant qu’il y a des obligations humaines et légales à ce que SOS Méditerranée fait.

« L’argent est important pour mener à bien cette mission coûteuse, mais le soutien moral est beaucoup plus important pour nous « , a dit Starke.

« Nous sommes confrontés à de nombreux défis et à de nombreux conflits au sein de diverses parties de la société qui pensent que le travail que nous faisons est lié à la migration, et il y a souvent un certain racisme à la racine du phénomène. C’est pourquoi il est très important pour nous d’avoir une large alliance, y compris le Conseil Central juif, pour dire qu’ils soutiennent cela, et donc il ne fait aucun doute que les gens ne sont pas autorisés à mourir, » dit-il.

Le Coneil Central juif, a déclaré Laura Cazes, conseillère en développement organisationnel pour l’organisation, n’a peut-être pas autant de fonds à consacrer à l’Ocean Viking qu’il le souhaiterait – mais le soutien financier n’est que l’une des façons dont son groupe aide les migrants et réfugiés.

« La question de la migration a toujours été l’une des tâches centrales du Conseil Central parce que la communauté juive, avant même l’Holocauste, a toujours été impliquée dans cette question, des Juifs de l’Est cherchant une vie meilleure vers l’Ouest, et finissant en Allemagne « , a dit Cazes.

M. Cazes a déclaré que depuis 30 ans, le Conseil central de protection sociale s’occupait des Juifs venant de l’ex-Union soviétique, la communauté juive d’Allemagne après l’Holocauste ayant sextuplé, passant de 20 à 30 000 avant l’afflux soutenu par le gouvernement, pour atteindre environ 100 000 membres aujourd’hui enregistrés. Le Conseil Central les a aidés non seulement à trouver une place dans la communauté juive, a-t-elle dit, mais aussi dans la société allemande en général, en les soutenant dans la bureaucratie, en facilitant les cours de langues et en aidant à construire des infrastructures.

L’expertise accumulée au cours des dernières décennies a été « jusqu’à présent, toujours un sujet de niche pour la communauté juive », a déclaré M. Cazes. « Mais maintenant que tant de gens viennent en Allemagne pour chercher refuge, pour demander l’asile, nous nous rendons compte que les mêmes questions se posent. C’est donc ici que nous avons réalisé qu’il y a plusieurs bonnes pratiques clés que nous avons, que nous pouvons utiliser pour soutenir un atterrissage en douceur des personnes cherchant refuge ici en Allemagne« .

 

Ces djihadistes ont besoin d’atterrir en douceur, Hans.

Rassure-toi.

Cela ne fait pas mal.

M. Schuster a déclaré que, bien que le Conseil central de protection sociale n’ait pas les ressources ou la capacité de construire d’énormes abris ou de fournir les premiers secours, l’organisation a pu former un partenariat avec l’organisation humanitaire israélienne IsraAID et a aidé à établir une branche nationale en Allemagne.

IsraAID a fait venir des experts israéliens – travailleurs sociaux, psychologues, experts en traumatologie –  » et nous avons utilisé les liens que nous entretenons avec les autres grandes organisations sociales pour fournir essentiellement l’expertise des experts d’IsraAID dans les locaux d’autres organisations sociales « , a déclaré Schuster, qui siège maintenant également au conseil d’administration d’IsraAID Allemagne.

« L’une des particularités de ces experts en traumatologie est que certains d’entre eux sont arabophones israéliens « , a-t-il dit. « Donc, en plus de l’expertise en la matière, il y a aussi une sensibilité culturelle à l’égard des problèmes des personnes venant de Syrie, par exemple.

Une des organisations gigogne du Mossad supervise l’installation de sympathisants djihadistes ayant fui l’armée d’Assad au coeur de l’Allemagne.

La même organisation israélienne qui contrôle les îles grecques d’où sont expédiés les mahométans en Europe.

Maintenant que l’Arabie Saoudite et la Ligue Islamique Mondiale ont fait allégeance à la juiverie, cette coopération sémitique devrait produire ses effets jusqu’au coeur de l’Europe et de l’Allemagne.

Pour cette initiative, le Conseil Central juif a reçu le prestigieux Prix national de l’intégration de la chancelière allemande Angela Merkel en 2018.

« Le partenariat avec une organisation israélienne qui a alors fait appel à des spécialistes arabophones a été perçu comme une mesure très novatrice et très directe pour faire face à l’énorme sensibilité culturelle qui était nécessaire à la suite de la crise que la plupart des organisations sociales allemandes n’avaient tout simplement pas », a déclaré Schuster.

« Ils n’ont pas assez de traducteurs, ils n’ont pas assez d’experts capables de communiquer directement avec les réfugiés dans leur langue maternelle, et c’est là que l’idée non seulement de prendre soin des besoins les plus élémentaires des personnes, mais aussi de former des structures pour leur donner les moyens d’agir dans leur vie quotidienne, a été perçue comme une approche très novatrice, a-t-il dit.

Ha !

Que Merkel remercie Israël pour organiser le djihad total sur le territoire allemand, voilà qui n’étonnera pas grand monde.

C’est la fonction de ce gouvernement fantoche, tout comme le nôtre.

Schuster a déclaré que le Conseil Central juigg est conscient qu’il y a une préoccupation majeure au sein de la communauté juive que les personnes venant du Moyen-Orient ont eu « une éducation différente par rapport aux Juifs et à Israël, et bien sûr il y a une crainte d’un antisémitisme croissant dans la société avec des personnes venant de pays arabes ».

Il a déclaré que le Conseil central de protection sociale gère un centre pour la prévention de l’antisémitisme et d’autres formes de discrimination.

« Nous sommes très conscients du fait que l’antisémitisme existe ; en même temps, la pratique nous dit que l’antisémitisme se trouve partout dans la société civile et, en outre, ce qui est très important pour nous, c’est que la peur de l’antisémitisme ne justifie pas que l’on reste à l’écart des crises humanitaires « , a dit Mme Schuster. « Alors, bien que nous soyons obligés de sensibiliser le public à la question de l’antisémitisme, nous sommes toujours obligés d’accomplir notre tâche en tant qu’organisation d’entraide. »

En effet rabbi, il suffit de dire à Moktar d’aller égorger Maria plutôt que Rachel au nom de la fraternité sémitique et il devrait obéir.