Home / Décryptage / Bernard-Henry Lévy qualifie la Barmitsva de Marion Maréchal de rassemblement pétainiste

Bernard-Henry Lévy qualifie la Barmitsva de Marion Maréchal de rassemblement pétainiste

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 septembre 2019

 

C’est désormais officiel, la fête juive organisée par Marion Maréchal était en fait fasciste, raciste et antisémite.

Voire franchement pétainiste.

En réalité, cette convention composée d’une écrasante majorité d’intrigants juifs n’a rien produit de nouveau.

En 1990, le RPR, ancêtre des Républicains, tenait de grands meetings sur le même ton pour appeler à stopper l’immigration, combattre explicitement l’islam et instaurer la préférence nationale.

Lévy semble surtout en service commandé pour le compte de Macron qui a l’air de voir dans cet happening un heureux moyen de se poser en sauveur de la République.

Marion Maréchal a été quasiment transparente. Il faut bien dire que cette cruche ne sait pas parler.

C’est Zemmour, venu faire le show, qui a retenu l’attention de la gauche.

Il faut bien convenir que rien ne fait plus écumer de haine la gauche blanche qu’un juif anti-arabe.

Il n’y a que Finkielkraut qui met la gauche médiatique dans un état similaire.

Les Macronistes veulent apparemment donner de l’oxygène à Zemmour et plus généralement au Likoud grenouillant autour de Marion Maréchal pour faire indirectement du RN l’épouvantail idéal en vue de 2022.

Macron veut achever le parti gaulliste aux municipales en s’emparant de tous les villes moyennes et grandes, notamment en ralliant un maximum de maires LR. Pour leur tordre un peu la main, agiter la menace de la contamination fasciste est un bon moyen de hâter le mouvement.

Au final, les obsèques de Chirac sont symboliques : avec lui, le parti gaulliste rejoint la tombe.

Ils ont l’air d’en être heureux.

Macron est en position de force. Il a le pouvoir d’état, le soutien total de la technocratie et de la finance internationale. Il a un parti en ordre de marche qui lui doit tout et ne risque donc pas de lui faire faux bond.

Il a bien sûr autant d’argent qu’il faut pour son mouvement.

La gauche pourrait arithmétiquement le bousculer mais elle n’a aucun chef. Il suffit de regarder le mollusque juif Glucksmann pour voir que ça ne va nulle part.

Cazeneuve se prépare avec l’aide de Hollande pour 2022.

Ça peut vous faire rire mais les Boomers mitterrandiens y croient dur comme fer.

Ce type est un hochet des juifs comme les autres. Il a été jusqu’à plaider contre Démocratie Participative en novembre dernier pour le compte de la pire juiverie qui sévit en France.

J’y vois là une offre de service.

Ce vieux machin pense que son titre d’ancien premier ministre lui offre une crédibilité face à Macron.

L’écolo-gauchiste Jadot va vouloir se présenter, convaincu de pouvoir rééditer son score des Européennes, si bien que tous ces gens seront divisés.

Macron sait qu’il peut gagner à coup sûr contre Marine Le Pen. Donc il joue cette carte de la dramatisation pour effacer la gauche médiatiquement parlant et pour priver d’air ce qu’il reste du parti gaulliste.

Il a recruté Lefebvre chez LR pour ça.

De toute façon, après les municipales, il ne restera plus rien de ce parti.

Enfin bref, le cirque politique français, toujours plus médiocre et picrocholin.