Home / France / Avignon : les juges rouges décrètent que les migrants clandestins ont le droit de squatter votre propriété pendant 3 ans à vos frais

Avignon : les juges rouges décrètent que les migrants clandestins ont le droit de squatter votre propriété pendant 3 ans à vos frais

Captain Harlock
Démocratie Participative
01 novembre 2019

Quelques nouvelles de la magistrature rouge qui veille à l’instauration du communisme marron.

La Provence :

Le tribunal d’instance d’Avignon, dans une ordonnance rendue hier, ordonne l’expulsion du collectif Rosmerta et des 46 migrants qui occupent depuis le mois de décembre 2018 un immeuble situé au 7 rue Pasteur, propriété du diocèse d’Avignon qui avait pour projet de mettre en vente ce bien.

Dans le même temps, le tribunal d’instance a retenu l’argumentaire développé lors de l’audience par Me Emma Douzou et a accordé au collectif le délai le plus long prévu par les textes : ils ont trois ans pour quitter les lieux !

La demande d’indemnité d’occupation mensuelle de 2 000 € sollicitée par l’association diocésaine a été rejetée. Pour Me Douzou, le tribunal a pris la mesure de ce dossier et si le collectif regrette la mesure d’expulsion, il ne peut que se féliciter que le délai le plus large lui ait été accordé. Le collectif entend s’exprimer demain lors d’une conférence de presse. De son côté, Me Lionel Fouquet nous a confié que pour l’heure le diocèse n’envisageait pas de relever appel de ce jugement.

Les juges rouges se sont donc unilatéralement arrogés le droit de micro-collectiviser le parc immobilier autochtone pour réaliser l’utopie communiste à base de migrants.

La seule différence avec l’URSS, c’est que vous restez nominalement le proprio. Donc vous devez passer à la caisse pour garantir aux nègres musulmans d’avoir le droit de vous occuper pendant trois ans.

Ce qui implique de ravager votre bien, à vos frais.

Embrassez le communisme marron du futur

En résumé, le droit de propriété ne tient plus au nom du droit sacré de toute personne clandestine  avec un taux de mélanine supérieur au vôtre de vous enculer.

C’est la suite logique de la décision du rabbin Laurent Fabius qui, à la tête du Conseil Constitutionnel, a décrété qu’appuyer l’invasion clandestine était un acte de « solidarité ».

De solidarité contre la race blanche, s’entend.

Je ne sais pas si vous posséder un bien immobilier inoccupé dans une des villes de la République Socialiste du Frankistan, mais vous devriez songer à le vendre avant qu’un soviet local de punks à chien ne le décrète libre d’usage avec l’aval d’une juge du Syndicat de la Magistrature.