Home / Les dernières actualités / Avec 20,000 pelés Place de la République, le régime juif connaît un échec dramatique en dépit de sa campagne de sidération médiatique

Avec 20,000 pelés Place de la République, le régime juif connaît un échec dramatique en dépit de sa campagne de sidération médiatique

Le Libre Panzer
Démocratie Participative
19 février 2019

 

La grande Bar Mitvah loyaliste organisée par le gouvernement est un échec.

Un grave échec.

La Place de la République, d’une superficie de 34,000 mètres carrés, a rassemblé, au mieux, 30,000 participants dont une large part de juifs. Dans cette ville de 12 millions d’habitants comptant plusieurs centaines de milliers de yids, une aussi faible mobilisation est un désastre.

Par comparaison, en 1990, lors de l’Affaire de Carpentras – le modèle utilisé par le régime juif pour mobiliser l’opinion publique goy – c’était 200,000 affidés qui avaient défilé derrière Mitterrand après une profanation montée de toutes pièces.

Et encore, était-ce dans le sud de la France, loin de Paris et de la base juive principale.

Ces 30,000 pelés sont, en plus des juifs présents, les loyalistes qui ont un intérêt à l’être.

Dans les régions de France, c’est caricatural. Des vieux socialo-communistes de 60, 70 voire 80 ans pour certains venus reprendre les refrains du siècle dernier.

Cette mobilisation a été arrachée au terme d’un matraquage médiatique intense de plusieurs semaines. Mais rien n’y fait : le peuple ne s’y rend pas.

Seul le cartel de partis juifs y participe en plus de la juiverie elle-même.

C’est la phase préparatoire d’une grande vague de répression par le gouvernement juif d’occupation.

Les appels à l’éradication des opposants ont saturé les ondes toute la journée.

Le calcul du gouvernement juif d’occupation est la destruction du mouvement des Gilets Jaunes qui menace gravement la stabilité du système financier en Europe. Toute cette opération vise à légitimer son écrasement par la répression policière.

La prochaine mobilisation des Gilets Jaunes suffira à annuler les effets médiatiques de cette débauche de pornographie juive.

Car évidemment, l’affrontement civil va reprendre de plus belle.

Commenter l’article sur /dempart